Nouvelles

Carrefour des médias- du 24 au 30 juin 2021

Sur une base hebdomadaire, l’APO sélectionne une variété d’articles écrits sur les thèmes de l’immigration, de l’accueil des réfugiés et du racisme afin de les partager avec ses lecteurs.

Semaine du 26 juin au premier juillet 2021 : 1) la patience est de mise pour les demandes de résidence permanente, 2) des immigrants qui doivent se soumettent de nouveau à de coûteux examens médicaux, 3) À quand des seuils d’immigration qui maximisent le bien-être collectif de la population ?, 4) Davantage d’accompagnement souhaiter par certains immigrants endeuillés, 5) Racisme et intolérance : une analyse comparative Québec-Canada, 6) Réfugiés, pandémie ou pas.

Cliquer sur le titre pour lire l’article en entier. À noter que l’APO ne partage pas nécessairement les opinions exprimées via ces sources externes.

1) Le traitement des demandes de résidence permanente au ralenti depuis la pandémie (ICI Colombie-Britannique–Yukon, le 27 juin 2021)

Depuis le 21 juin, tous les nouveaux résidents permanents acceptés par le Canada peuvent désormais venir au pays. Mais pour beaucoup encore en processus il faudra encore patienter, car énormément de demandes attendent toujours d’être finalisées dans les bureaux du ministère de l’Immigration.

2) Victimes des longs délais, des immigrants doivent repasser à la caisse (ICI Radio-Canada, le 30 juin 2021)

Faustine Hernandez peut souffler. Enfin. Plus de quatre ans après son arrivée comme cuisinière à Mont-Tremblant, elle vient d’obtenir, au cours des derniers jours, sa résidence permanente. Mais le chemin fut long, âpre et coûteux. Bien plus que ce que son conjoint et elle imaginaient.

3) Mieux définir les seuils d’immigration pour le Québec (Libre opinion, le Devoir le 28 juin 2021)

Nous savons tous que le Québec devra passer au travers d’une longue période marquée par le vieillissement accéléré de sa population. Nous en voyons déjà les effets avec la hausse de la demande des soins de santé pour les personnes âgées et le manque de travailleurs dans de nombreux secteurs. Et il en sera ainsi pour les deux prochaines décennies. Le gouvernement du Québec devra, entre autres choses, mettre en place de nombreuses mesures pour atténuer à moyen terme et à long terme le manque de main-d’œuvre qui découle du vieillissement de sa population.

4) Des immigrants en deuil souffrent du manque d’accompagnement au Canada (ICI Toronto, le 26 juin 2021)

Rituels, symboles de deuil, expression libre des émotions et soutien communautaire sont des étapes qui peuvent manquer au processus de deuil vécu par certains immigrants parce qu’ils ne peuvent pas les reproduire au Canada. Leur deuil est encore plus difficile à vivre, selon une psychologue.

5) La fête nationale des Pas Pires (Idées, Le Devoir, le 26 juin 2021)

Puisque notre histoire ne fut pas, du moins pas seulement, une épopée des plus brillants exploits, nous avons adopté une façon de nous exprimer qui interdit la suffisance. Nos réalisations sont pas pires, nos paysages, pas mal, les filles, pas laides (et on ne leur ferait pas mal). Dans un bel esprit d’équilibre, nos échecs, de même, sont pas fameux et pour accomplir une job passable, ça prend pas la tête à Papineau.

6) Une marée de réfugiés, malgré la pandémie (La Presse, le 28 juin 2021)

Frontières fermées, déplacements interdits, vols annulés. Les contraintes aux v oyages sont légion à travers la planète depuis le début de la pandémie. Malgré toutes ces barrières qui se sont érigées sur leur route, les réfugiés ont été plus nombreux que jamais à fuir la guerre, la persécution et la violence.