Nouvelles

Carrefour des médias – du 18 au 24 juin 2021

Sur une base hebdomadaire, l’APO sélectionne une variété d’articles écrits sur les thèmes de l’immigration, de l’accueil des réfugiés et du racisme afin de les partager avec ses lecteurs.

Semaine du 18 juin au 25 juin 2021. Édition spéciale : en l’honneur de la journée mondiale des réfugiés célébré par l’ONU le 20 juin de chaque année, la majorité des articles porteront sur ce thème. 1) Un bilan catastrophique : 84.2 millions de personnes déplacées, 2) Un intérêt croissant des Canadiens pour le parrainage de réfugiés, 3) situation ubuesque : sans statut et ignoré par tous, 4) Des organismes de parrainage de réfugiés sous enquêtes, 5) La régionalisation, solution à envisager pour l’immigration au Québec ?, 6) Pressions pour obtenir le statut permanent pour tous les migrants canadiens, y compris les sans-papiers.

Cliquer sur le titre pour lire l’article en entier. À noter que l’APO ne partage pas nécessairement les opinions exprimées via ces sources externes.

 

1) Plus de 80 millions de personnes déplacées à travers le monde en 2020 (Le Devoir, le 18 juin 2021)

Quelque trois millions de personnes ont été chassées de chez elles par la guerre, la persécution, les violations des droits de la personne et d’autres facteurs, au moment où la pandémie limitait les déplacements internationaux, révèle un rapport dévoilé vendredi par l’agence onusienne des réfugiés.

 

2) Plus de Canadiens voudraient parrainer un réfugié, selon un groupe d’aide (Le Droit, le 20 juin 2021)

Il existe au pays un plus grand appétit que l’on croit généralement pour le parrainage de réfugiés, affirme un groupe de défense, Réfugiés 613.

 

3) Sans statut et impossible à déporter (Le Devoir, le 23 juin 2021)

Son dossier n’est pas parfait, mais la punition est démesurée, « inhumaine », dit-il d’emblée. Youssef Ismail a demandé l’asile en entrant au Canada en décembre 1991, une demande refusée quelques mois plus tard. Un ordre de déportation pèse donc sur lui depuis près de 30 ans, mais les autorités canadiennes n’ont jamais pu l’expulser, faute de document de voyage ou de pays où aller. Il n’a pas non plus été régularisé.

 

4) Des organismes dénoncent la lenteur de l’enquête sur le parrainage de réfugiés (Le Devoir, le 21 juin 2021)

Des organismes de parrainage de réfugiés dénoncent les longs délais d’une enquête du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) sur des cas de fraudes allégués, qui les empêchent actuellement de déposer de nouveaux dossiers. Pour certains, cette lenteur ne fait que profiter au gouvernement de François Legault, qui n’entend pas faire de l’accueil des réfugiés une priorité.

 

5) Il faut régionaliser 50% de l’immigration, demande le PQ (Journal Métro, le 21 juin 2021)

Le Parti Québécois (PQ) propose de régionaliser 50% de l’immigration, au minimum, afin de pallier le manque de main-d’œuvre dans les régions.

 

6) Des immigrants canadiens réclament un statut permanent pour tous (Agence QMI, le 20 juin 2021)

Plusieurs manifestations se sont déroulées au Canada dimanche, date de la Journée mondiale des réfugiés, afin de réclamer le statut permanent pour tous les migrants canadiens, y compris les sans-papiers.