Nouvelles

Au Carrefour des médias – Semaine du 30 octobre au 5 novembre 2021 

Au Carrefour des médias – Semaine du 30 octobre au 5 novembre 2021  

Sur une base hebdomadaire, l’APO sélectionne une variété d’articles écrits sur les thèmes de l’immigration, de l’accueil des réfugiés et du racisme afin de les partager avec ses lecteurs. 

Sommaire : 1) Sursis octroyé par le nouveau ministre, 2) Crise du logement à Gatineau, 3) Des fonctionnaires sous pression, 4) Des solutions pour retenir les immigrants en région, 5) Québec mise sur l’immigration temporaire, et 6) Dysfonctionnements majeurs en immigration entre Québec et Ottawa. 

 

Cliquer sur le titre pour lire l’article en entier. À noter que l’APO ne partage pas nécessairement les opinions exprimées par ces sources externes.  

 

1) Firas Bouzgarrou obtient «in extremis» le droit de rester au Canada  

 (Le Devoir, le 30 octobre 2021) 

 

À moins de 2 h 30 de son renvoi du pays, le Tunisien Firas Bouzgarrou a appris qu’il pourra rester au Canada. Le Devoir a appris que le nouveau ministre de l’Immigration, Sean Fraser, lui a autorisé un permis de séjour temporaire de quelques mois, le temps qu’il puisse poursuivre ses démarches pour obtenir sa résidence permanente. 

 

2) Des familles sans logis au bout du rouleau à Gatineau (Le Devoir, le 2 novembre 2021) 

 

À Gatineau, de plus en plus de familles se retrouvent au bord du précipice, sans logis, à un cheveu de tomber dans l’itinérance. Forcées de vivre à l’hôtel depuis des mois, ces familles composent avec la honte, le manque d’espace et le stress de se retrouver à la rue. Pour elles, vivre à l’hôtel, même si c’est aux frais de la ville, c’est loin d’être des vacances. 

 

3) Les fonctionnaires fédéraux en immigration totalement débordés (Le Journal de Québec, le 2 novembre 2021) 

Sous pression, les quelque 700 salariés de Service Canada n’arrivent plus à répondre à la demande pour les travailleurs étrangers temporaires dont ont cruellement besoin nos PME. Certaines entreprises risquent même de perdre des travailleurs déjà ici en raison des délais bureaucratiques. 

 

4) Pistes de réflexion pour retenir les immigrants en région (ICI Radio-Canada, le 4 novembre 2021) 

 

De plus en plus d’entreprises se tournent vers l’immigration pour pallier le manque de main-d’œuvre. L’attractivité est importante, mais pas suffisante puisqu’il faut aussi réussir à garder ces nouveaux employés en région. Différents acteurs du Bas-Saint-Laurent travaillent à trouver des solutions.
 

5) Québec veut stimuler l’immigration temporaire (Le Devoir, le 2 novembre 2021) 

 

Québec presse Ottawa de faire sauter les plafonds de l’immigration temporaire. Le seuil de travailleurs étrangers temporaires sera rehaussé dans 71 métiers et professions à bas salaire, et les procédures d’embauche, simplifiées, a indiqué le ministre Jean Boulet en entrevue au Devoir. 

 

6) Le pis-aller (Le Devoir, Éditorial, le 3 novembre 2021) 

 

En août dernier, Québec et Ottawa concluaient une entente en vue d’alléger les exigences que le gouvernement fédéral impose aux entreprises qui recourent à des travailleurs étrangers temporaires (TET) dans certains types d’emplois. Le ministre québécois du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, vient de dévoiler les détails des assouplissements qui découlent de cette entente et qu’il demande maintenant au fédéral d’avaliser.