Nouvelles

Au Carrefour des médias – Édition du 29 juin au 5 juillet 2024

Sur une base hebdomadaire, Accueil Parrainage-Outaouais (APO) sélectionne une variété d’articles écrits sur les thèmes de l’immigration, de l’accueil des réfugiés et du racisme afin de les partager avec ses lecteurs. Cliquer sur le titre en hyperliens pour lire l’article en entier. 

À noter que l’APO ne partage pas nécessairement les opinions exprimées par ces sources externes.  

Sommaire : 1) Portrait des emplois occupés par les travailleurs temporaires, 2) La décision de Québec de réduire les seuils de regroupement familial critiquée, 3) L’alternative : quitter le Québec, 4) Legault souhaite éviter un déferlement populiste alimenté par les flots migratoires, 5) Quand un réfugié camerounais vient en aide à un sans-abri madelinot, 6) Dialogue de sourds Québec-Ottawa en matière d’immigration. 

1) Que font les immigrants temporaires ? (Le Devoir, le 4 juillet 2024) 

Le gouvernement de François Legault a dit à plusieurs reprises dans les derniers mois qu’il y a trop d’immigrants temporaires au Québec et qu’il faut en réduire le nombre. Mais quels emplois occupent les immigrants temporaires ? Rencontres et analyse des dernières données. 

2) La limite de Québec sur le regroupement familial est de mauvaise foi, selon un groupe (La Presse canadienne, le 2 juillet 2024) 

Un groupe représentant les Québécois en attente de parrainage de membres de leur famille vivant à l’étranger affirme que la province agit de mauvaise foi en réduisant considérablement le nombre de demandes de réunification familiale qu’elle accepte. 

3) Limite au regroupement familial au Québec : « La seule option, c’est de déménager » (ICI Radio-Canada, le 26 juin 2024) 

Des personnes séparées d’un conjoint à l’étranger jugent « inhumaine » la décision du gouvernement Legault de réduire environ de moitié le nombre de demandes traitées en matière de réunification familiale. 

4) François Legault craint des «risques de réactions et de surréactions» en matière d’immigration (La presse canadienne, le 28 juin 2024) 

Craignant des « risques de réactions et de surréactions », le premier ministre François Legault ne veut pas que le Québec se retrouve dans la même situation que les États-Unis et la France en ce qui concerne l’immigration. 

5) Joseph Achille Tiedjou, un réfugié qui fait mentir le discours politique (Le Devoir, le 29 juin 2024) 

À eux deux, ils ébranlent assez de préjugés pour faire la une. L’un a fui le Cameroun pour sauver sa peau et a vite repris ses implications sociales au Québec. L’autre a « dormi sous les ponts » sur le chemin des îles de la Madeleine à Montréal, et s’est retrouvé en situation d’itinérance après une vie tout à fait ordinaire. 

6) « Tanné » que les immigrants soient ciblés (La Presse, le 1er jui1let 2024) 

Pour Marc Miller, c’est le gouvernement de François Legault qui souffle sur les braises de l’intolérance en faisant des amalgames dans le dossier de l’immigration. Pour le député bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe, c’est plutôt Marc Miller qui exacerbe la polarisation en jetant de l’huile sur le feu. 

Des commentaires ? Veuillez les adresser à dominic@apo-qc.org